Breadcrumb

Vidéos

L’entretien annuel d’évaluation est un outil de management pour faire progresser et motiver le collaborateur. Encore trop souvent anxiogène pour les managers, qui trouvent l’exercice beaucoup trop procédurier.

 

Comment rendre l’exercice plus confortable et efficace ?

Voici 5 bonnes pratiques à avoir en tête lors de la préparation des entretiens en tant que manager :

1. Planifier des rendez-vous de suivi tout au long de l’année.

Cela permet de réorienter les actions en cas de déviation de trajectoire par rapport aux objectifs, et de revoir les objectifs de façon régulière en fonction des changements de contexte.
Ces rendez-vous sont également autant d’occasions de s’exercer à donner du feedback, compétence essentielle du manager.
L’entretien annuel est une étape importante. Si le manager a régulièrement fait le point avec ses collaborateurs sur leurs objectifs, l’entretien annuel vient clore ce suivi.

2. Anticiper les écueils à venir en abordant les problèmes

Identifiez les problèmes en cours pour y apporter des solutions rapidement. L’entretien annuel permet ainsi de se baser sur ce qui a été exprimé tout au long de l’année, et de prendre du recul sur l’activité afin d’en dégager les axes de développement.

3. Aborder l’entretien avec légèreté

Commencez toujours par valoriser les points forts en balayant l’ensemble de l’année écoulée. Proscrire toute comparaison avec d’autres collaborateurs.
Ce rendez-vous est le moment opportun pour renforcer le lien avec ses collaborateurs. C’est sa posture d’écoute, de questionnement et de reformulation qui permet de poser un cadre de confiance, propice à une collaboration sereine et efficace.

4. Faire du formalisme de l’entretien : un allié

En y apportant du sens pour soi et pour ses collaborateurs. Ce cadre est en effet nécessaire, sans quoi l’entretien peut très vite devenir une discussion de café, et perdre une grande partie de son intérêt.

5. Dissociez négociation salariale et entretien annuel

De nombreux salariés tenteront d’aborder ce sujet qui leur tient à cœur lors de l’entretien annuel. C’est normal, un grand nombre d’entreprises associent encore ces deux thématiques. À moins de l’aborder réellement en toute fin d’entretien, évoquer la question sensible du salaire présente le risque de déplacer l’attention de votre interlocuteur. Ce sujet risque de prendre le dessus sur la question centrale du développement et de la progression du collaborateur. Idéalement, pensez à éviter de mêler la question de l’augmentation à l’entretien annuel.

Voilà donc les quelques ingrédients clés qui feront de vos entretiens annuels des moments stimulant la bonne activité de vos équipes.