Breadcrumb

Vidéos

 Comment rendre les collaborateurs plus autonomes et les encourager à prendre des initiatives ?

 

Donner de la liberté à son équipe est aujourd’hui un vecteur de compétitivité. Mais l’héritage des liens hiérarchiques est profondément ancrés dans l’ADN de nombreuses organisations. Comment faire alors pour rendre les collaborateurs plus autonomes et les encourager à prendre des initiatives ?

Voici les points importants :

  •  Connaître le collaborateur.  Pour savoir qui il est et identifier les leviers qui vont le faire agir. L’entretien annuel, complété par des points réguliers vous permet de mieux cerner sa personnalité, ses besoins, ses attentes et surtout les freins potentiels à l’action. Il est ainsi plus facile d’agir dans le sens des points énoncés plus bas.

 

  • Le responsabiliser :  n’hésitez pas à lui déléguer des tâches à valeur ajoutée et l’inviter à prendre des décisions importantes.

 

  • Encourager la prise de risque :  être autonome c’est aussi sortir des sentiers battus et oser explorer des territoires inconnus avec les risques qui vont avec. Le droit à l’erreur ne doit pas être tabou. C’est de cette façon que l’on progresse. L’entreprise n’est-elle pas par essence un terrain de prise de risque ?

 

  • Lui donner confiance :  ses compétences sont ses premiers atouts. Si ces derniers sont trop justes pour lui permettre d’accomplir sa mission en toute sérénité, formez-le. Augmentez sa zone de confort en renforçant ses compétences.

 

  • Le piloter :  le rendre autonome ne signifie pas pour autant le laisser livré à lui-même. Faites des points réguliers, soyez à l’écoute des difficultés rencontrées… Sa confiance n’en sera qu’augmentée.

 

  • Soyez reconnaissant : récompensez la performance avec  des moyens financiers classiques (primes, etc.) mais pas seulement. Une reconnaissance formelle lors d’un briefing d’équipe par exemple , où vous vous mettez en avant la réussite individuelle est aussi un excellent levier parmi d’autres.

 

Développer l’autonomie d’un collaborateur, c’est avant tout l’aider à faire fi de la dépendance qu’il peut avoir vis-à-vis de sa hiérarchie et l’impliquer dans sa mission afin qu’il soit  totalement motivé.